Grenade, trésor d’Andalousie8 min read

Grenade, trésor d’Andalousie8 min read

Écrit par Ombeline.

 

Êtes -vous déjà allé à Grenade ? Si oui je pense que vous avez eu du mal à en repartir. Où alors que vous n’êtes tous simplement pas repartit ! Cette ville est incroyablement riche en culture et en diversité. Un mélange des nationalités et de l’héritage romain, arabe, juif et chrétien qui vous fera voyager dans plusieurs époques en même temps. Mais pourquoi une telle richesse culturelle et historique ?

La province est habitée depuis l’ère du Paléolithique, et depuis de nombreux peuples ont participé à l’écriture de son histoire. Parmi eux, les musulmans sont surement ceux ayant laissé l’empreinte la plus importante.

Après l’occupation romaine, en 745, les musulmans arrivèrent à Grenade pour s’installer sur la colline de l’Alhambra. Mais en 1010 la ville fut détruite suite à la guerre civile et les adorateurs d’Allah se retrouvent forcer de se regrouper dans le quartier de l’Albaycín. En 1013, sous la dynastie Zirides, Grenade devint un royaume indépendant. Puis c’est en 1238 que commence le grand règne de la dynastie Nasride avec Muhammad Ibn al-Ahmar, fondateur de l’Alhambra. Leur règne ne s’acheva qu’en 1492, année où les troupes chrétiennes des Rois catholiques arrivèrent dans la ville et achevèrent ainsi la conquête de la péninsule avec le détrônement du dernier des rois musulmans, Boabdil.

Alhambra de Grenade
Source : pixabay.com

 

Après ce bref rappel historique voyons un peu comment est la vie à Grenade et ce qu’il faut savoir en tant que voyageur !

 

La vie à Grenade

 

En plus d’être une ville multiculturelle, Grenade est aussi une grande ville universitaire. Vous y rencontrerez donc des gens de tout âge et de toute nationalité. De jour comme de nuit l’ambiance est au rendez-vous et les gens sont très agréables. Que ce soit pour demander l’heure ou son chemin dans la rue, demander un conseil pour quoi que ce soit ou juste avoir une conversation de 10min avec un inconnu, les gens accepteront naturellement et avec beaucoup plaisir de pouvoir vous aider. Ils vous saluent aussi très facilement, ce qui est très agréable lorsque l’on se promènes dans les petits quartiers de Grenade. De midi jusqu’au soir vous pourrez également vous divertir grâce aux nombreux artistes de rues qui s’installent à plusieurs endroits de la ville. Que ce soit des musiciens, des chanteurs, des danseurs, des acrobates, des jongleurs etc, vous en prendrez toujours plein la vue !

Une chose marquante également concerne le rythme de vie des habitants de Grenade. Il est très calme et tranquille, les gens vivent l’instant présent. Il faut dire que leur cadre de vie est idéale. La ville en elle même est très jolie et elle se confond plus ou moins avec la nature, ce qui est très agréable pour de petites ou longues ballades. Même en vivant en centre-ville, il est possible de trouver rapidement un petit coin de paradis naturel. Surtout vers les collines de l’Albaycín, de l’Alhambra et leurs alentours.

La qualité de vie à Grenade vient également du fait que l’on peut y vivre confortablement avec peu d’argent. Voyager à Grenade permet de s’offrir quelques petits plaisirs de temps en temps. Comme aller prendre une bière (entre 1 et 1.50 euros) avec laquelle sera toujours servit quelques tapas pour grignoter. Manger au restaurant peut coûter entre 5 et 10 euros par personnes.

 

 

Que faire à Grenade

 

Il y a 4 quartiers distincts : le quartier chrétien ou le centre-ville, l’ancien quartier juif nommé La Juderia, le Sacromonte et le quartier de l’Albaycín.

 

  • Cathédrale de Grenade Source : piaxbay.com

    Le centre-ville se caractérise par son architecture chrétienne. Que ce soit les bâtiments, les églises et surtout la grande Cathédrale de Grenade (ou Cathédrale de l’Incarnation). Le début de sa construction remonte au début du règne des rois catholiques et elle est considérée comme la première église de style renaissance en Espagne. La visite est malheureusement payante…

 

  • L’ancien quartier juif, La Juderia, vaut le détour également. Il est agréable de se promener parmi les petites ruelles et de découvrir de beaux bâtiments, de petites églises et des synagogues.

 

  • Un restaurant du Sacromonte
    Source : pixabay.com

    Le Sacromonte est une colline qui a vu se développer un nouveau style d’habitat au XVIème siècles, suite à l’expulsions des juifs et des musulmans de la colline de l’Alhambra. Petit à petit ceux-ci ont creusé des grottes dans la colline ce qui a eu pour effet l’émergence d’une sorte de communauté : « les habitants des grottes ». Aujourd’hui celles-ci s’étendent au-delà du Sacromonte, jusqu’à loin dans les montagnes. Il règne dans cette zone une ambiance très conviviale où l’entraide et le partage son de rigueur.

 

Se promener sur les collines du Sacromonte est ce qu’il y a de mieux à faire selon moi à Grenade. De fait, se retrouver dans la nature entourer des dizaines et des dizaines de grottes est très surprenant.

 

  • L’Albaycín est aussi incontournables. C’est le quartier arabe andalou par excellence et celui-ci a très peu changé au fil du temps. Habité depuis le XIème siècles, à l’époques Nasrides, ce quartier accueillait majoritairement les musulmans pauvres qui fuyaient la reconquête espagnole, d’où le nom « Albaycín » qui veut dire en arabe « les misérables ». C’est toujours un plaisir de s’y promener et d’admirer ses petites ruelles étroites et fleurit ainsi que ses petites maisons blanches. Plus touristique, la Calle Elvira, longue rue étroite pleine de petits marchands, vaut également le coup d’œil. Il s’agit de l’ancienne rue principale de la ville qui sépare la colline de la ville moderne.

 

Le gros avantage de ce quartier est qu’il n’y a pas beaucoup de circulation automobile car l’accès est compliqué. De plus, seuls les résidents de l’Albaycín sont autorisés à y pénétrer en voiture.

 

Pour ceux qui recherche la nature le Paseo de los Tristes est l’endroit rêvé. Il vous offrira une petite balade le long de la rivière du Darro, au pied de la colline de l’Alhambra et à coter des petits commerçants et des artistes de rues.

Ensuite, vous ne pouvez pas partir de Grenade sans faire un tour à l’Alhambra, la citadelle rouge des rois Nasrides. Elle fut construite en 1237 par le roi Muhammad Ier al-Ahmar pour y établir son palais, puis est devenue au fil du temps un ensemble de résidence princières et une ville palatial avec ses habitations, ses bains, ses mosquées, ses écoles, etc… Vous pourrez payer la visite pour avoir accès à plus de choses ou simplement profiter d’une promenade dans ses magnifiques jardins.

Enfin, à Grenade il y a énormément d’endroits d’où vous pourrez admirer la ville, les montagnes, l’Alhambra et apercevoir également la Sierra Nevada. La plupart du temps vous tomberez dessus par hasard en vous promenant dans les hauteurs de la ville.

 

Vue sur la Sierra Nevada depuis une colline de Grenade
Source : pixabay.com

Ce que nous n’avons pas fait

 

  • Le Palais Nasrides de l’Alhambra (il faut le réserver longtemps à l’avance sinon vous vous retrouverez dans la même situation que nous, c’est-à-dire visiter l’Alhambra sans pouvoir voir le meilleur !)
  • Le Hammam al andalus (Bains typique andalou)
  • La Madraza (2 pièces visitables d’une université aux réels couleurs de l’Alhambra lors de ses débuts. Prix : 2euros)
  • Le jardin botanique de l’université de Grenade

 

 

Les meilleures saisons pour visiter Grenade

 

  • Du mois d’avril au mois de juin
  • Les mois de septembre et octobre

 

Vous pouvez choisir d’y aller l’hiver pour profiter des stations de ski de la Sierra Nevada. Il faut savoir aussi que de l’hiver jusqu’au printemps l’Andalousie est touchée par de nombreuses pluies.

 

Conseil : éviter l’été car il fait beaucoup trop chaud !

 

La ville de Grenade est différente des autres villes andalouses, mais surtout du reste de l’Espagne. C’est un monde à part nourrit de cultures différentes, où règne une ambiance amicale, chaleureuse et très conviviale. Même sans être né là-bas on peut facilement s’y sentir chez soi. Certaines personnes nous ont parlé d’un certain « virus de Grenade » qui aurait piqué beaucoup de gens. Ceux-ci étant venu pour de simples vacances n’en sont jamais repartit. Nous avons failli craquer aussi mais il nous reste encore trop de choses à découvrir pour s’arrêter maintenant. Grenade restera malgré tout notre coup de cœur et nous y retournerons dès que possible !

Vous pouvez cliquer ici pour lire la suite de notre voyage en Andalousie et connaître d’autres villes d’Andalousie !

 

Nous sommes impatientes de connaître vos impressions sur Grenade, n’hésitez pas à nous en faire part en commentaire !! 🙂

 

Source image d’en-tête : pixabay.com. 

 

Partagez nos articles ! 😀

One Reply to “Grenade, trésor d’Andalousie8 min read

N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ! :)

Vous aimez ce blog ? Alors partagez-le ! :D

Facebook
Facebook
Instagram
Google+
http://deuxsoeursnomades.com/grenade-tresors-dandalousie">
Suivre par Email
RSS
%d blogueurs aiment cette page :