Récit d’un Voyage en Andalousie13 min read

Récit d’un Voyage en Andalousie13 min read

Écrit par Amélys et Ombeline.

 

Durée du voyage : 20 jours.

Où ? : En Andalousie.

Nombre de voiture prises en stop : 13

Nombre de nuit dans la tente : 5

Logement insolite : grotte

 

J1 – J3 / Alicante – Elche – Murcia – Málaga (Andalousie)

 

Notre voyage vers l’Andalousie commence vers 12h à Alicante (communauté Valencienne). Nous partons d’abord direction Elche où nous passerons la première nuit chez un ami. Nous repartons en stop le lendemain vers 16h, direction Murcia. On passe alors la deuxième nuit dans la tente à l’entrée de la ville, dans la zone commerciale où se trouvent quelques terrains vagues bienvenus pour camper.

Le lendemain réveil à 7h pour démarrer l’auto-stop direction Grenade, Andalousie nous arrivons ! L’endroit n’est pas très propice au stop, les voitures peuvent difficilement s’arrêter et la direction que l’on souhaitait prendre n’était pas facilement accessible. Nous avons essayé autour du grand rond-point et aux feux rouges mais sans succès. Finalement on décide de tenter notre chance en demandant directement aux gens sur le parking d’Ikéa. Personne n’allait dans notre direction, mais une mère de famille nous propose de nous amener un peu plus loin, devant l’université de Murcia, où il sera plus facile de faire du stop. Elle avait raison, à peine 5 minutes plus tard nous voilà partit direction Totana, un petit village un peu plus loin qui se trouve sur la route entre Murcia et Grenade.

Nous sommes déposées à la station-service, à l’entrée du village, où nous rencontrons Rámon, un musicien qui rentrait chez lui à Málaga dans le sud de l’Andalousie. Grenade étant sur sa route, il peut nous y déposer. Finalement après avoir longuement discuté avec lui dans la voiture on décide de changer nos plans et d’aller jusqu’á Málaga où il nous propose de dormir chez lui.

Plage de Málaga

 

Arrivées là-bas nous prenons une bonne douche puis directions le centre-ville pour une petite visite guidée. Rámon nous a merveilleusement bien accueillies, nous n’aurions pas pu trouver meilleur guide !

 

 

 

La journée se termine chez lui où l’on passe une superbe soirée.

Cathédrale de Málaga

J4 – J6 / Séville – Huelva

 

Réveil et petit déjeuné chez Rámon qui nous dépose ensuite à une station-service pour démarrer le stop direction Séville, une des plus importantes villes d’Andalousie ! De là un homme nous dépose quelques mètres plus loin car l’endroit se prête mieux au stop. Environ 10 minutes plus tard un Andalou nous récupère dans sa voiture. Nous arrivons à Séville vers 12h30 et il nous invite à déjeuner avec lui et son fils. Vraiment très gentil… Finalement le temps passe et il ne nous reste pas beaucoup de temps avant la tombée de la nuit. Nous décidons de ne pas visiter le centre-ville aujourd’hui et de rester à Triana, quartier emblématique de Séville, pour trouver un endroit ou monter la tente.

 

On s’arrête boire un café dans un bar, et c’est ainsi que les bonnes choses commencent à s’enchaîner. Tout d’abord Pépé, un homme de 80 ans environ, passionné de peinture, nous invite à monter dans son appartement pour y admirer ses tableaux. C’est assez incroyable car l’on découvre un minuscule appartement, décoré à l’ancienne, et dont les murs sont remplis d’œuvres d’arts. Sur l’un deux se trouvent un cadre dans lequel on aperçoit une lettre envoyée par la famille royale d’Espagne, pour remercier Pépé du tableau qu’il a offert pour les noces du Roi et de la Reine.

Soirée au bar de Manoli

De retour au bar Pépé nous offre une bière et discute encore un peu avec nous. Il se préoccupait de notre situation car la météo annonçait de la pluie et nous allions camper dehors. Nous expliquons qu’il n’y a pas de quoi s’inquiéter et qu’il s’agit d’un choix et non d’une contrainte mais malgré tout une femme qui nous entendait discuter à côté nous propose d’elle-même de venir dormir à son appartement. Il s’agit de Manoli, et dix minutes plus tard nous voilà chez elle. Elle nous laissera seule pour aller travailler dans un bar où nous la rejoindrons plus tard. Là-bas elle nous présente à tout le monde, nous sommes vraiment très bien accueillies. Malgré la proximité avec la grande ville de Séville, l’ambiance à Triana est très conviviale et chaleureuse.

 

Manoli : Une rencontre pleine de leçons. Manoli est une femme si généreuse qu’elle s’oublie totalement elle-même pour servir les autres avec amour.

 

Les espagnols et la bière !

Le soir Manoli nous propose de rester une nuit de plus chez elle et de nous emmener le lendemain matin au village de Notre-Dame del Rocio (à Huelva – 64 km de Séville). Nous acceptons avec grand plaisirs. Il s’agit d’un village de style western où a lieu le plus important pèlerinage d’Espagne. C’est donc une occasion à ne pas rater.

Village Del Rocío, Huelva
Séville

Au final nous passerons peu de temps dans le centre de Séville, seulement une après-midi où nous avons beaucoup marché. Nous avons pu remarquer que c’est une ville plutôt calme, propre, où la police n’est pas très présente. Après avoir admirer l’immense Cathédrale Gothique, nous nous sommes perdues dans les petites ruelles ombragées du vieux quartier de Santa Cruz, puis nous sommes rentrées dans l’université de Séville, un grand bâtiment ancien. Et enfin, nous arrivons sur la majestueuse Place d’Espagne. Ce fut une découverte surprenante car pour y accéder nous sommes rentrées dans un grand Palais et nous ne nous attendions pas à débarquer sur cette place. Nous vous conseillons de faire de même, de ne pas vous renseigner à l’avance et de vous laisser surprendre par la ville.

Place d’Espagne, Séville

J6 – J9 / Cordoue

 

Après une seconde nuit chez Manoli, notre traversée de l’Andalousie continue. Nous reprenons le stop direction Cordoue. Pour sortir de la ville se fut très compliqué car nous étions à l’opposé de la sortie vers Cordoue. Mais par chance, un homme nous a encore rapproché de l’endroit idéal.

Soirée dans les champs avant Cordoue

Nous sommes prises en stop par un couple assez âgés se sévillans qui se rendait là-bas. Finalement nous leur demandons de nous arrêter un peu avant la ville, car au vu des magnifiques collines et champs qui bordent l’autoroute nous avons décidé de nous y arrêter pour camper une nuit. Nous descendons près d’une station-service pour y reprendre le stop le lendemain matin.

 

Astuce : Les champs d’Andalousie sont un endroit idéal pour camper si vous ne savez pas où passer la nuit (mais attention à la pluie qui les transforme en champs de boue).

 

Le lendemain une femme qui rentrait de son travail de nuit nous prends à la station et nous propose de prendre une douche et un bol de céréales chez elle. Elle aussi a été adorable avec nous. Nous partons ensuite pour visiter Cordoue. Nous nous perdons dans la ville toute la journée pour admirer toutes ces petites églises et les ruelles fleuries de l’immense centre historique.

David et Jeison

A la fin de la journée nous rejoignons le fleuve Guadalquivir qui traverse la ville pour trouver un endroit où camper sur la rive. Sur le chemin on entend de la musique au loin et l’on décide d’aller voir de plus près. Il s’agissait du festival des couleurs, celui-ci étant organisé pour “fêter le printemps”. Là-bas on rencontre David et Jeison, deux jeunes d’Amérique du Sud résidant à Cordoue depuis longtemps. On sympathise rapidement avec eux et nous les retrouvons le lendemain pour passer l’après-midi ensemble. Ainsi nous découvrons un peu plus la ville, et le soir David nous propose de dormir chez lui.

Le fleuve Guadalquivir à Cordoue

 

Astuce : À Cordoue vous pouvez facilement et discrètement monter votre tente sur les rives du fleuve.

 

Grande Mosquée de Cordoue

 

 

Le lendemain matin on se lève tôt pour aller visiter la Grande Mosquée gratuitement. Ce fut une visite spectaculaire et très atypique car il est rare de voir un lieu de culte portant clairement l’empreinte de différentes religions et de différentes époques.

Astuce : Les visites sont gratuites de 8h30 à 9h20 du lundi au samedi.

 

En fin d’après-midi nous décidons de tenter le stop direction Grenade. Il a fallu beaucoup marcher pour sortir de la ville. Le stop fut sans succès. Nous marchons donc encore un peu plus pour rejoindre les champs et y passer une dernière nuit. Nous sommes d’accord pour dire que ce fut la soirée la plus galère de toutes, ceci à cause des champs de boue qu’il a fallu traverser pour au final pouvoir planter la tente… dans la boue… Sans parler du quartier par lequel il a fallu passer pour sortir de Cordoue et qui ne nous rassurait pas du tout. Mais tout s’arrange lorsque l’on se réveille le matin sur les collines en même temps que le soleil.

 

J10 – J20 / Luque – Grenade

 

Le lendemain matin on se rend à une station-service où nous sommes prises en stop par un couple de taïwanais. Ce fut compliqué au début car ils n’avaient pas confiance. Mais je me suis permis d’insister et de leur expliquer que nous étions bloquées depuis la veille et qu’il était difficile de sortir de là. C’était une occasion à ne pas rater.

 

Remarque : Selon eux, Taiwan serait une destination idéale pour les backpacker, sécuritaire et accueillante. En revanche il nous explique que le camping n’y est pas très répandu mais qu’il ne faut pas s’inquiéter car les gens ouvrent facilement leurs portes.

 

Sur la route ils décident de faire un petit détour par Luque, un village d’Andalousie perché dans les montagnes. On arrivera à Grenade vers 13h.

Boutique de l’Albaycín

Nous passerons alors 7 nuits très confortables chez un ami, ce qui nous permettra de nous décharger de nos gros sacs à dos et de profiter de la ville tranquillement. Dès le deuxième jour nous partons en randonnée dans les montagnes à la recherche des fameuses habitations troglodytes. À la fin de la journée nous atterrissons dans la grotte d’Amadou, un sénégalais qui y réside depuis plusieurs années. Un véritable personnage qui nous accueille les bras ouverts ! Nous passerons ensuite quasiment tous nos après-midis chez lui où nous rencontrerons beaucoup d’autre personne.

Le Généralife à l’Alhambra

 

Le lundi nous avions réservé pour une visite de l’Alhambra et du Généralife. De notre point de vue ce n’est pas aussi incroyable que ce que l’on nous en avait dit. C’est une construction impressionnante certes. Mais nous nous sommes senties un peu escroquées car au final nous avons en quelque sorte payé pour visiter des jardins, aussi magnifiques soient-ils. Il est vrai que nous n’avons pas pu voir le Palais Nasride qui est surement ce qu’il y a de plus beau. Lorsque nous avons réservé, deux semaines plus tôt, il ne restait déjà plus de places.

Conseil : Pour visiter l’Alhambra penser à réserver plus de 2 ou 3 semaines à l’avance.

 

Notre chambre dans la grotte d’Amadou

La première semaine nous avons visité un peu la ville. Le quartier juif, le centre-ville, la grande cathédrale (de l’extérieur seulement car malheureusement la visite est payante), le paseo de los Tristes… Et surtout le quartier de l’Albaycin. Ancien quartier Maures, avec tous ces petits commerces arabes disposés un peu partout mais dont beaucoup sont rassemblés dans la fameuse rue Elvira.

Grenade fut le véritable coup de cœur de ce voyage en Andalousie ! Amadou nous ayant proposé de rester un peu chez lui nous décidons de passer 3 dernières nuits dans sa grotte afin de partager un peu plus son quotidien et d’apprendre de nouvelles choses.

Vue sur l’Albaycín depuis l’Alhambra

J20 / Murcia

 

Le vendredi matin c’est le grand départ, la fin du voyage. Nous quittons l’Andalousie avec Rámon, le musicien chez qui nous avions dormis à Málaga. Il repassait par Grenade ce jour-là pour se rendre à Murcia. C’était parfait pour nous. Il nous a laissé à l’entrée de la ville où nous avons pu acheter des provisions pour le soir et le lendemain. Ensuite nous avons marché jusqu’à trouver un espace vert et caché où poser la tente pour notre dernière soirée.

Le lendemain un homme nous prends en stop et nous ramène directement jusqu’à chez nous.

 

Il est bon de rentrer chez soi mais l’on a rapidement ressenti le manque d’ondes positives dont nous étions entourées tout au long de notre voyage et surtout à Grenade. L’Andalousie est un région très particulière, différente du reste de l’Espagne. On s’y sent très bien et en sécurité. Sans parler des andalous qui sont très serviables et surtout drôles et adorables. Ce fut une expérience riche d’enseignements et de découvertes, autant sur les autres que sur nous-même. Nous avons pu tester certaines de nos limites et nous étonner de nos capacités d’adaptation. Une semaine après le voyage les images continuent de hanter notre esprit, comme pour nous inciter à repartir de plus bel ! Ce que nous allons faire d’ici 2 à 3 semaine 🙂 !

Prochaine destination : Nice (côte d’Azur), en remontant en stop depuis Alicante.

Rendez-vous ici pour découvrir nos autres astuces et conseils pour votre voyage en Andalousie ! 🙂 

Partagez nos articles ! 😀

4 Replies to “Récit d’un Voyage en Andalousie13 min read

N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ! :)

Vous aimez ce blog ? Alors partagez-le ! :D

Facebook
Facebook
Instagram
Google+
http://deuxsoeursnomades.com/recit-dun-voyage-en-andalousie">
Suivre par Email
RSS
%d blogueurs aiment cette page :